Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

AEPP - Association d'Entraide pour la Presse Paroissiale
menu

Comment étoffer ou renouveler l’équipe des diffuseurs ?

Combien de fois a-t-on entendu « Nos diffuseurs vieillissent et se retirent. On a déjà du mal à trouver quelqu’un pour balayer l’église, alors pour diffuser le journal… ».

Voyons alors comment ont fait ces équipes qui ont mis en place dernièrement de nouveaux réseaux de diffuseurs. Là-bas, les gens sont les mêmes que chez nous, ni plus ni moins pratiquants, autant accaparés par le travail et la famille.

Alors où est la différence ?

La formule magique, si il en existe une, tient en deux mots : ils ont OSÉ DEMANDER !

Bien entendu pour que cet appel soit efficace il faut soigner ces trois composantes :

  • le contenu : une mission claire et précise : distribuer 20-30 journaux (maximum) 4 fois par an autour de chez soi.
  • le récepteur : notre entourage (famille, amis, voisins, collègues, ….), les familles d’enfants catéchisés ou baptisés, les jeunes mariés, les réseaux existants (dernier de l'Église, associations locales…), les personnes abonnées ou qui soutiennent financièrement le journal…
  • l’émetteur : le responsable de la diffusion, l’équipe de rédaction, l’EAP, le curé, les diffuseurs, les catéchistes… toute la paroisse !

Un groupe restreint de personnes ne pourra pas grand-chose alors que l’implication d’un plus grand nombre multipliera les chances de réussite, tout en renforçant la dimension pastorale du journal. Si chacun joue le jeu en demandant directement de l’aide aux personnes de son entourage, les listes des diffuseurs s’allongeront.

Il faut aussi éviter de répondre à la place des gens avec pour excuse qu’ils sont trop occupés ou pas assez croyants… Ils seront sûrement très contents qu’on leur demande de l’aide et accepteront soit par sympathie pour la paroisse soit simplement pour la personne qui les a contactés.

Ainsi on arrive non seulement à étoffer son réseau de diffuseurs mais aussi à impliquer dans un service d’église des personnes en marge de la paroisse. Et n’est-ce pas là, déjà, un miracle de la presse paroissiale ?

Et, à défaut de miracle cela change tout !

Télécharger cette fiche en PDF